Aller au contenu.

Secteur du travail
Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

  • Imprimer.
  • Suivez-nous sur Twitter.
  • Fils RSS.

Problèmes posés par l’implantation des normes ISO et solutions proposées

La démarche d’implantation des normes ISO a la réputation d’être coûteuse. Une façon de contenir les coûts d’une telle démarche serait de regrouper des entreprises dans une démarche commune, au début. Chacune complétera par la suite les procédures à l’aide de méthodes adaptées à son propre contexte.

Problème éprouvé : des progrès en dent de scie

Les employés peuvent se décourager par moment car l’implantation des processus se déroule souvent en dent de scie, avec des temps d’activité intense et des périodes d’ajustement. Les erreurs de parcours peuvent également irriter certains dirigeants.

Solution proposée : faire un suivi des mesures effectuées

Il importe d’accorder du temps pour chaque activité. Un aspect primordial au cours de l’implantation des normes concerne les mesures. Celles-ci permettent d’effectuer un suivi qui met en évidence les progrès enregistrés. Cet aspect aura également l’avantage d’identifier le domaine où il serait plus rentable d’agir, de manière à viser une cible précise. Le QUALImètre, défini par le Mouvement québécois de la qualité, s’avère un outil très utile et très complet en cette matière.

Problème éprouvé : des délais longs face aux attentes

Il ne faut pas s’attendre à ce que les résultats apparaissent rapidement, les effets se manifestant parfois après trois ou cinq ans. Il arrive que certains résultats ne soient pas viables à long terme. Ceux découlant des méthodes Kaïzen, plus ponctuels et touchant davantage les processus de production, ne connaissent pas toujours un bénéfice à long terme.

Solution proposée : s’assurer de dépersonnaliser les attentes

Au cours de l’exercice d’implantation, il importe, d’une part, de dépersonnaliser l’ensemble des activités. Le fait de mesurer des processus est une façon d’examiner les façons de faire, et non les personnes. D’autre part, il faut veiller à réellement intégrer les méthodes aux processus de travail afin que leurs effets se fassent sentir à long terme.