Aller au contenu.

Secteur du travail
Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

  • Imprimer.
  • Suivez-nous sur Twitter.
  • Fils RSS.

Implantation des normes ISO 9001 et 14001 : vers une approche intégrée – Spartech Plastiques

Créée en 1908, Spartech Plastiques fabrique des feuilles et des rouleaux de résine de plastiques pour des entreprises canadiennes. La centaine d’employés sont affiliés au Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP). Cette compagnie a fait le choix d’implanter les normes ISO 9001 et 14001 dans son établissement de Granby.

La démarche d’accréditation aux normes ISO 9001 a été lancée par le bureau de Spartech Corporation lors de l’achat de l’entreprise en 1996. Par la suite, l’usine s’est engagée également dans la norme ISO 14001 pour se conformer aux normes environnementales, et par mesure de protection de l’environnement, d’économie d’énergie et de matières premières.

Les échanges : à la base d’une approche préventive

Les équipes d’amélioration continue se réunissent régulièrement pour examiner les solutions proposées par les employés, apporter des améliorations et faire le suivi des innovations déjà introduites. Ces rencontres ne portent pas sur un thème particulier puisqu’elles se déroulent en continuité sur la base des résultats précédents.

Une conférence téléphonique a lieu chaque mois. Elle rassemble plusieurs équipes de travail situées dans différentes usines de Spartech Corporation. Ces réunions permettent à tous de bénéficier des échanges interusines et des solutions apportées aux diverses situations communes. Ces rencontres sont semblables aux pratiques de partage des savoirs (communautés de pratiques) introduites dans d’autres organismes.

Spartech Plastiques favorise également les échanges directs avec ses clients. Les clients sont donc rencontrés régulièrement et participent à des visites d’usine permettant à chacun de profiter des informations échangées directement.

Des mémos affichent les progrès réalisés pour informer les employés, attirer leur attention sur des nouveautés et les avertir des séances de formation qui sont offertes. Ces dernières durent une demi-heure, avant le quart de travail ou immédiatement après. L’employeur soutient cette participation en rémunérant les heures supplémentaires. Les employés qui n’y assistent pas sont rencontrés individuellement pour s’assurer qu’ils obtiennent les informations essentielles. Le bénéfice de cette approche est le très faible taux de roulement des employés ainsi que leur participation à différents niveaux.

Les bénéfices d’une responsabilisation des employés

Chaque opérateur, accompagné d’un aide-opérateur pour chaque machine, se voit confier la responsabilité de la qualité du produit qui provient de ses opérations. Chacun effectue les tests et doit s’assurer de la conformité du produit, du bon déroulement des opérations, de la conformité avec les spécifications et de toutes les opérations engagées sur la ligne de production dont il est responsable. Outre la plus grande motivation des opérateurs, une telle responsabilisation du personnel diminue les délais d’intervention car, dès qu’un problème survient, la solution appropriée est trouvée beaucoup plus rapidement par une personne responsable de la ligne de production.

Le déroulement de l’implantation peut paraître long. D’abord, le processus de documentation de toutes les procédures/instructions de travail indispensables est un travail de longue haleine nécessitant la participation de tous les employés qui sont appelés à définir leurs tâches et leurs façons de faire. Une fois cette étape franchie, on peut déjà observer que le travail de chacun est ainsi optimisé par la disponibilité et l’utilisation des ressources. Après cette étape d’implantation et de rodage, l’étape d’optimisation – beaucoup plus intéressante – a pu s’amorcer.

Les efforts des équipes de travail étant maintenant mieux orientés, d’intéressantes améliorations peuvent en effet voir le jour. La dernière mise en œuvre d’envergure fut celle de l’installation d’un système de ventilation permettant d’équilibrer les températures qui, auparavant, étaient très inconfortables durant la saison estivale. Cette installation a permis à l’entreprise d’améliorer grandement l’environnement de travail, de réduire la consommation d’énergie et de mettre en pratique ses engagements envers la protection de l’environnement.

Les résultats s’avèrent très positifs : le climat de travail est plus ouvert, les employés se sentent davantage concernés, ce qui renforce le sentiment d’appartenance et la fierté devant l’atteinte des objectifs, l’environnement de travail plus sain est davantage conforme aux attentes de chacun.