Aller au contenu.

Secteur du travail
Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

  • Imprimer.
  • Suivez-nous sur Twitter.
  • Fils RSS.

Amélioration continue et innovation

L’amélioration continue consiste à faire des efforts constants et collectifs pour améliorer l’efficacité des processus de travail, faciliter l’exécution des tâches et accroître la qualité des produits livrés à des clients internes ou externes.

Ces améliorations sont apportées grâce à des changements modestes, peu coûteux et d’un usage facile pour les salariés. Elles comportent en outre de faibles risques puisqu’il est possible de revenir à l’ancienne façon de travailler sans engager de dépenses importantes. À l’origine, cette démarche s’est propagée en Amérique du Nord sous le nom de Kaizen, d’origine japonaise.

L’amélioration continue est une source constante d’innovations sur les lieux de travail, qui sont générées à l’interne et qui résultent de la créativité d’un employé ou d’un groupe d’employés.

Cette démarche est effectuée par des équipes, souvent constituées de façon temporaire, dont les membres ont des emplois différents, viennent de divers services et de paliers hiérarchiques distincts. Ces équipes ont souvent recours à des outils de gestion qui facilitent la mise en œuvre de la démarche, le contrôle des résultats et le suivi.

L’amélioration continue comprend les activités qui visent à réduire la perte de temps, les délais, les efforts inutiles et d’autres formes de gaspillage. Il s’agit alors de réduire ou d’éliminer la surproduction, le temps d’attente entre les stades successifs de la production, les étapes inutiles dans le transport et la manutention, les pertes au cours de la transformation des biens intermédiaires, l’accumulation de stocks, les déplacements inutiles des employés ou des objets ainsi que les défauts de fabrication.

Elle comprend en outre les activités menant à de petites innovations sous la forme d’améliorations constantes de la qualité du produit livré. Enfin, il y a celles qui permettent d’accroître la valeur ajoutée en attribuant au produit des caractéristiques particulières pour lesquelles il existe une clientèle prête à payer un prix plus élevé.

L’amélioration continue donne à l’entreprise un cadre général pour mobiliser l’attention et la coopération du personnel sur les questions de qualité et de productivité. Elle est peu coûteuse et, de plus, elle offre la possibilité de revenir en arrière lorsque l’expérience n’est pas concluante.