Aller au contenu.

Vous êtes ici.

Mobilité de la main-d’oeuvre

/

Cet accord vise à faciliter la mobilité des travailleurs qui exercent des métiers et professions réglementés au Canada. Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter le lien suivant >>>Ce lien quitte le site du Secrétariat du Travail et ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Cette entente, signée le 17 octobre 2008, par le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le président de la République française, Nicolas Sarkozy, vise à faciliter et à accélérer l’acquisition d’un permis pour l’exercice d’un métier ou d’une profession réglementé au Québec ou en France par l’adoption d’une procédure commune de reconnaissance des qualifications professionnelles.

Une centaine d’autorités professionnelles ont appliqué cette procédure, permettant, là où une équivalence globale existait, la conclusion d’un arrangement de reconnaissance mutuelle des qualifications (ARM).

Pour de l’information supplémentaire, consulter le site du ministère des Relations internationalesCe lien quitte le site du Secrétariat du Travail et ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Le Québec a des ententes de mobilité de la main-d’œuvre avec trois provinces.