Aller au contenu.

Regards sur le travail. Revue dediée à la recherche et aux observations dans le domaine du travail.

Volume 7, n° 1 – Automne 2010
Le salaire minimum au Québec


Sommaire

Mots de la ministre et du sous-ministre

Synthèse et perspectives (par Normand Pelletier)

Résumés de recherches publiées

Articles de fond
Partie 1 : Mise en contexte

Partie 2 : Pauvreté, inégalités et faibles revenus

Partie 3 : Autres aspects du salaire minimum

Démarche vécue en entreprise

Chronique de veille internationale

Article de fond

Le salaire minimum dans la restauration et les bars au Québec

Télécharger l'article completCe lien ouvre un fichier dans une nouvelle fenêtre.

Par Martine Poulin avec la collaboration de Cathy Belzile

Au Québec, les employés qui reçoivent régulièrement des pourboires des clients dans le secteur de la restauration et des bars ont généralement droit à un taux de salaire minimum de 8 $ l’heure, comparativement à 9 $ l’heure pour ceux qui n’en bénéficient pas. Ce taux différencié s’explique par la présence de pourboires suffisamment élevés pour assurer un revenu décent, et par le désir d’atténuer les effets de la hausse du salaire minimum sur les coûts de main-d’œuvre des entreprises de ce secteur. Or, les données publiques sur la rémunération ne permettent pas de connaître avec précision le nombre d’employés payés au taux de salaire minimum ainsi que la valeur des pourboires dans le secteur de la restauration et des bars au Québec. On sait encore peu de choses quant aux effets de la hausse du salaire minimum sur les coûts des entreprises de ce secteur.